Accueil Archives

postheadericon Challenge CREDIT MUTUEL des jeunes


Le plein de jeunes à Wittenheim…

 Thumbnail image

La salle Pierre de Coubertin de Wittenheim a fait le plein ce dimanche 19 mars 2017 à l’occasion du challenge CREDIT MUTUEL benjamin(e)s et minimes. Quelques 250 jeunes (154 benjamin(e)s et 96 minimes) se sont succédés sur les tatamis toute la journée durant, avec en tête d’une part les sélections pour les coupes régionales, d’autre part les sélections pour la coupe de France minimes, en individuel et par équipes de départements…

 Thumbnail image

Des jeunes engagés, qui ont ravi les spectateurs !

 

Comme à son habitude, le club de Wittenheim n’a pas fait les choses à moitié pour accueillir l’un des évènements sportifs « phare » pour nos jeunes Haut-Rhinois. C’est qu’il en faut du monde pour canaliser le flux de judokas, mais aussi accueillir le public comme il se doit. Plateau spacieux et organisation optimale, voilà l’une des recettes de ce succès. « Aussi, il faut que les jeunes en profitent pleinement », insiste la secrétaire du club Denise RUH, particulièrement investie dans ce projet, tout comme l’ensemble du comité. « Sur le tapis, il y a des valeurs, ils s’enrichissent avec ces rencontres sportives. Et puis ce challenge nous plait. Il est vrai qu’il y a beaucoup de travail derrière, mais on a plaisir à partager cela avec notre groupe de bénévoles. L’ambiance est très bonne entre nous, c’est aussi l’occasion de se retrouver autour d’une même passion. Surtout, il  nous semble important d’être présents pour apporter une belle contribution au judo… ». « Ces jeunes sont un élément essentiel pour un parcours de réussite dans la vie ! », indique Pierre PARA, conseiller municipal délégué aux Sports de la commune de Wittenheim. « Accueillir ce type de manifestation est très important pour nous, mais aussi pour le Judo-Club de Wittenheim. A travers cette action, nous montrons que notre municipalité souhaite apporter à ses enfants, mais aussi aux parents, une large vision du sport… ».

 Thumbnail image

Les élus municipaux délégués aux Sports, Ginette RENCK (1ère à gauche) puis Pierre PARRA (au centre), le président du club de judo de Wittenheim, René RUH (2ème à gauche), Joëlle LECHLEITER, représentante de la Ligue Grand Est de Judo et notre président, Jean-Luc CARDOSO.


Une belle vitrine pour le judo, pour la ville, mais aussi pour le CREDIT MUTUEL, notre partenaire, sans lequel cette manifestation ne pourrait se dérouler. Grâce à sa précieuse contribution, nos jeunes judokas ont ainsi bénéficié d’une compétition entièrement dédiée à leur cause, axée sur les valeurs éducatives de notre discipline. Respect des règles, respect de l’adversaire, mais aussi beauté du geste. Le sport, tout simplement, dans toute sa splendeur. Spectateurs et organisateurs ont été gratifiés, toute la journée durant, d’un spectacle s’accordant pleinement avec cette philosophie, avec de belles actions, des jeunes engagés et désireux de faire de leur mieux, dans la noblesse de l’art. Parmi les plus représentatifs de cet état d’esprit, citons, entre autres, Maxime IGNACZACK (Soultz-Saint-Maurice), brillant vainqueur chez les minimes en – de 42 kg. « Aujourd’hui, je suis juste venu pour m’amuser, et me faire plaisir ! », indique le jeune garçon, au comportement et à l’attitude exemplaires, tant dans son engagement physique que dans son rapport avec ses adversaires. « Mais je suis quand même venu chercher la qualification aux « Alsace ». Mon objectif est de faire un podium au championnat de France. Et pour y parvenir, je travaille, je travaille. J’ai cinq entraînements par semaine, plus de la course à pieds ou du vélo. C’est quelque chose qui me plait vraiment, et que j’ai choisi, tout seul. Ma toute première compétition m’a donné envie de poursuivre dans cette voie. J’aime la confrontation, et je suis à fond dedans. Surtout, j’ai envie d’aller plus loin… ».

Thumbnail image

Maxime (dos au sol) aura fort à faire en finale face à un redoutable coucurrent, Thomas DIDELOT (Pulversheim)...

 

« Maxime, il cherche sa force dans sa régularité à l’entraînement », précise son père, également entraîneur, Cyrille IGNACZACK. « Son objectif, ce sont les France. Il fait cinquième l’an passé en minime première année, donc pour cette seconde année, on cherche le podium. Surtout, le judo, il aime ça. Il se fait plaisir, et c’est ce qui compte le plus… ».

 

Autre exemple et autre tempérament, celui d’Ayoub BELKAHLA (Espérance 1893 Mulhouse). Comme à son habitude, le judoka remporte sa catégorie des – de 46 kg avec éclat, proposant une large palette technique, mais aussi une volonté indéfectible. « Ces rencontres sont qualificatives pour l’échelon supérieur », précise-t-il, non sans conviction et détermination. « Je suis donc venu ici pour gagner, pour me qualifier en individuel mais aussi pour la Coupe de France minimes par équipes de départements. Ce genre de compétition permet d’engranger de l’expérience, et de progresser. Surtout, il faut être motivé. Moi, je cherche le haut niveau. Si je veux espérer faire un podium plus tard chez les cadets, c’est déjà en minime qu’il faut que je montre que j’ai envie… ». « Ayoub a le potentiel pour flirter avec les meilleurs en cadet », explique son entraîneur Hugues LOUX. « Mais on ne va pas brûler les étapes, on va laisser passer sa deuxième année minime et essayer de le positionner sur le championnat de France minimes. Aujourd’hui, il a eu des consignes particulières, et il les a mises en application. A ce niveau-là, ça permet de tester, de voir ce qu’on peut enchaîner, ce qu’on peut faire ou modifier par rapport à son judo habituel. Il a du mental, certes, mais si je compare avec son frère Yacoub, il est encore un peu tendre. C’est une étape qu’il lui faudra franchir… ».

 Thumbnail image

 Ayoub BELKAHLA, avec son ura-nage, suit les traces de son frère, Yacoub. Il l'emporte en finale face à Ismaël BENBRAHIM (Wettolsheim)...


Baptiste AUBEL (Dojo Altkirch), lui, est plus tempéré. Pour autant, le judoka ne s’en montre pas moins redoutable dès lors qu’il s’agit d’affirmer sa place de leader en - de 55 kg. « J’étais concentré aujourd’hui ! », reconnaît le jeune, tout sourire. « Je voulais tout donner, et surtout me faire plaisir ! Le résultat est là, et je suis très content. La différence s’est faite surtout au niveau technique, c’est un domaine que je travaille beaucoup à l’entraînement, et que je dois avant tout à mon professeur. Il m’aide également au bord du tapis lors des compétitions. Lorsque je suis tout seul, c’est plus compliqué. Sa présence est importante pour moi ». Encore benjamin l’an passé, le garçon cherche ses marques dans sa nouvelle catégorie d’âge. « J’ai trouvé qu’il n’était pas dans sa meilleure forme », constate son entraîneur, Frédéric BADEL. « Il était un peu brouillon sur les mains, avec un niveau physique en dessous de ce qu’il devrait. Il va falloir que l’on travaille là-dessus, car au niveau minime, il faut être au top dans ce secteur. Ca n’a plus rien à voir avec les benjamins. S’il veut être performant à la coupe de France minimes par équipes et en individuel, il faut qu’il passe par là, faire des footing et améliorer sa condition, pour atteindre un autre niveau… ».

 Thumbnail image

Baptiste a assuré pour sa première année minime, même s'il lui reste nombre de secteurs à améliorer...


Bien d’autres jeunes ont fait preuve d’une belle volonté, tant chez les benjamins que chez les minimes, aussi bien chez les filles que chez les garçons. Une belle dynamique, et un résultat que l’on doit à l’énorme travail effectué dans les clubs, même si le nombre de participants tend à se réduire peu à peu. « La qualité est là », analyse notre conseillère technique départementale, Magali WILLMANN. « Certaines catégories étaient peu fournies. Pour autant, ceux que l’on attendait ont répondu présents, et les leaders ont assuré. Certains ont également confirmé tout le bien que l’on en pensait… ».

Avec le judo produit par les plus affûtés, on peut s’attendre à de belles coupes d’Alsace, dans les deux catégories d’âge. Et chez les minimes tout particulièrement, l’équipe départementale qui se profile promet d’être redoutable…

 

Au final, une super journée de judo. « Une très belle organisation ! », remarque notre président du Comité du Haut-Rhin, Jean-Luc CARDOSO. « On bénéficie d’un plateau de choix, et on est vraiment bien dans cette salle. Il y a de l’espace, et c’est parfait pour ce type de manifestation. On sent qu’il y a un gros investissement de la part du club de Wittenheim et des bénévoles qui ont œuvré tout ce week-end. On est bien content d’avoir des clubs engagés comme cela pour nous servir de support. Et je les en remercie vivement ! ».

 

Un grand merci également au CREDIT MUTUEL, pour son précieux soutien dans le cadre de cette manifestation. Un grand bravo, surtout, aux jeunes, pour leur investissement et leur comportement exemplaire sur le tapis !

 

Ci-contre les résultats : Classements Benjamin(e)s - Poules & Tableaux Benjamin(e)s - Classements Minimes - Poules & Tableaux Minimes

 

Article rédigé par Isabelle GEIGER le 20 mars 2017 à 14h.