Accueil Archives

postheadericon Equipes de clubs benjamin(e)s - minimes

Thumbnail image

Wettolsheim, Masevaux et l’Espérance 1893 sur la même longueur d’ondes…

 

14 équipes (3 benjamines, 6 benjamins et 5 minimes garçons) ont pris part ce samedi 27 mai 2017 au challenge FLOR’FM, en vue de conquérir un titre de champion départemental. Et c’est dans un dojo du C.S.R.A. surchauffé que d’intenses débats ont été engagés, dans une ambiance hertzienne des plus élevée, pour le plus grand plaisir des nombreux auditeurs présents…

 

Une compétition originale, à vocation ultra conviviale, que l’on doit depuis nombre d’années à l’investissement de la radio Flor’FM, soucieuse d’apporter son soutien auprès de la jeune génération. Et pour la toute première fois, les filles avaient elles aussi droit à l’antenne. Une volonté de la commission sportive départementale. « Le judo féminin a toute sa place dans notre paysage Haut-Rhinois », insiste Marcel BRUXELLE-FEYLER, responsable de la commission Masse et Jeunes du C.D. 68. « Cela rentre aussi dans le cadre de cette nouvelle dynamique du département. Lorsque l’on constate le nombre de filles qui postulent en « sport-études », on voit bien que le judo n’est pas qu’un sport de garçons. C’est un secteur très intéressant, pourvoyeur de bons résultats et de belles actions, et on le voit bien aujourd’hui sur les tatamis… ».

Certes, elles étaient peu nombreuses. Mais les filles présentes ont eu elles aussi, comme les garçons, l’opportunité de se confronter à d’autres, élément essentiel à la progression sportive. Et le jeu des alliances de clubs a montré ici toute l’étendue de son utilité. Trois équipes benjamines se sont présentées sur les tatamis, bien  décidées à faire valoir leur potentiel et leurs qualités. Ce sont finalement les filles de l’Espérance Wettolsheim qui remportent la compétition, pour cette toute première fois, triomphant sur Kano-Huningue par 4 victoires à 2, puis sur l’AC.S. Peugeot-Citroën Mulhouse (score identique). Une victoire qui satisfait pleinement l’une de leurs professeures, Julie BASS (Wettolsheim/A.M Colmar). « C’est un chouette petit groupe ! », indique cette dernière, tout sourire. «  On a fait une entente avec quelques filles de Colmar et une petite jeune de Masevaux. Elles ont bien travaillé, et méritent cette victoire. Dans le lot, il y a des filles que j’ai connu toutes petites, et c’est plaisant de les voir gagner ici. C’est surtout une compétition par équipes, il y a moins de pression qu’en « individuels ». Du coup, elles prennent plus de plaisir. Et puis elles sont entre copines, elles ont grandi ensemble et s’entrainent ensemble, et les voir à ce niveau là est une bonne chose ». Et d’espérer, « surtout, j’aimerais qu’elles poursuivent le judo, jusqu’à la ceinture noire... ! ».

Thumbnail image

Podium des benjamines : 1. Espérance Wettolsheim 2. A.C.S. Peugeot-Citroën Mulhouse 3. Kano-Huningue

 

Thumbnail image

Photo de groupe des benjamines avec, à gauche, Marcel BRUXELLE-FEYLER et, à droite, Jean-Luc CARDOSO


Thumbnail image

L'Espérance Wettolsheim avec leur professeur Julie BASS

 

Chez les garçons, les fréquences sont quelque peu montées d’un cran, tout comme les décibels. Du côté des benjamins, on attendait une belle prestation de l’Espérance 1893 Mulhouse, victorieuse en 2012, 2013, 2014 et 2015, mais aussi de l’A.C.S. Peugeot-Citroën Mulhouse, tenante du titre. Cette dernière, conquérante, se retrouvera bien dans le carré final, aux côtés non de l’Espérance Mulhouse, éliminée d’entrée, mais des A.M. Colmar, de Masevaux et du Dojo Altkirch. La finale opposera les mulhousiens de l’A.C.S. à une audacieuse équipe de Masevaux, disposant d’atouts certains, notamment chez les plus légers. Ces derniers feront la différence (victoire 4 à 2), permettant au club masopolitain de l’emporter pour la toute première fois.

Thumbnail image

Enzo PUSCA apporte la victoire finale à Masevaux face à Peugeot...

 

« Cette victoire par équipes est une très belle récompense pour le club », reconnait leur professeur, Thibaut ROY, pas peu fier de ses protégés. « Pour nous aussi, pour toutes les heures que l’on passe auprès d’eux, à les emmener partout, les coacher, etc… Tout ces efforts payent ! ». Et d’expliquer, « sur les quatre premières catégories de notre groupe, on a quasiment les quatre meilleurs du département. Les autres sont classés dans le top cinq. On a eu de bons renforts de Sierentz et d’Altkirch chez les lourds, c’est un plus. Notre victoire n’était pas forcément attendue, mais c’est un groupe qui bosse depuis quelques années maintenant, qui participe à tous les regroupements, et qui se donne à fond. Ce sont des benjamins qui sont régulièrement de sortie en tournois, en Alsace mais aussi en Franche-Comté, et tous ont vraiment bien évolué. Certains sont qualifiés pour l’échéance du Grand Est la semaine prochaine… ».

Thumbnail image

Le podium des benjamins : 2. A.C.S. Peugeot-Citroën Mulhouse 1. Masevaux 3. A.M. Colmar 3. Dojo Altkirch

 

Thumbnail image

Photo de groupe des benjamins avec, à gauche Stéphane SCHNABEL, et à droite Marcel BRUXELLE-FEYLER

 

Thumbnail image

Le club de Masevaux avec les enseignants Thibaut ROY (à gauche) et Jérôme LAURENCOT (à droite)


Du côté des minimes, on attendait les doubles tenants du titre (2015 & 2016), le Dojo Altkirch, mais aussi les Mulhousiens de l’Espérance 1893 (titrés en 2013 & 2014). Bien qu’étant favoris, pas facile pour autant de se frayer un chemin dans une poule relevée, comprenant notamment les clubs des A.M. Colmar, de Kano-Huningue, mais aussi de l’Avenir du Florival. Les Alkirchois l’emportent 7 à 6 sur le Florival et 6 à 0 face à Huningue, mais s’inclinent de très peu face à Colmar (3 victoires partout, 27 points à 30), mais aussi face à l’Espérance Mulhouse. Une première rencontre, on ne peut plus accrochée entre ces deux formations, ne permettra pas de les départager. Un second tour non plus, les deux clubs restant à égalité de points. Il faudra tirer au sort un combattant pour désigner le vainqueur. Et c’est Wassime LABIOD, dans une immense clameur, qui apportera le point décisif aux mulhousiens. Ces derniers, après l’avoir emporté de justesse sur Altkirch, remportent également leurs rencontres face au Florival (5 à 1), aux A.M. Colmar (4 à 2) puis face à Huningue (6 à 0). Au bout, une belle victoire finale, qui réjouit l’encadrant du jour, Yacoub BELKAHLA. « Je suis super content de gagner aujourd’hui en tant que caoch ! », indique ce dernier, champion de France cadet l’an passé, et pas peu fier d’accompagner les jeunes de son club en l’absence de Hugues LOUX. « Il y a quelques années (pas si lointaines), je faisais partie de ce collectif chez les benjamins, puis chez les minimes. C’est avec ma génération que nous avons commencé à remporter cette compétition, et je constate que cela continue ! Et même si ce n’est pas moi qui les entraine tous les jours, je suis très heureux de les voir performer ainsi ». Et de compléter, « de voir cette équipe bien motivée est d’autant plus plaisant que l’on a des combats parfois accrochés, comme contre Altkirch ou l’on a dû s’y prendre à deux fois, puis tirer au sort un combattant pour la victoire finale. Il n’y a pas beaucoup de compétitions qui offrent pareil suspense, ce sont des moments particuliers… ».

Thumbnail image

Le podium des minimes : 2. A.M. Colmar 1. Espérance 1893 Mulhouse 3. Avenir du Florival 3. Dojo Altkirch


Thumbnail image

Photo de groupe des minimes garçons avec, à gauche Stéphane SCHNABEL, et à droite Marcel BRUXELLE-FEYLER


Thumbnail image

L'Espérance 1893 Mulhouse avec les coaches Yacoub BELKAHLA (à gauche) et Jean ENZINGA TIMBISIA (à droite)


Une après-midi somme toute bien sympathique, dans une ambiance plus qu’agréable. « Le but de ces rencontres est de fournir aux jeunes un esprit d’équipe dans ce sport individuel qu’est le judo », observe Marcel BRUXELLE-FEYLER. « On a parfois tendance à oublier ce côté convivial des sports d’équipes. Cette compétition permet surtout de souder les groupes, les différents clubs ou les alliances de clubs. L’objectif est là aussi, la mutualisation. Pour faire une équipe, il est possible de faire appel à des combattants extérieurs, de mutualiser justement les judokas pour permettre au plus grand nombre de s’exprimer. Cela peut très bien déboucher aussi sur des entraînements mutualisés, l’une des lignes directrices du département auprès des responsables des clubs et des cadres Haut-Rhinois. Le dynamisme doit passer par cette mutualisation, car si chacun reste de son côté, ce n’est déjà pas conforme à l’état d’esprit du judo, mais en plus de ça, on risque d’y perdre plus de plumes qu’autre chose… ». « Surtout, il est important d’apporter à nos jeunes l’occasion de progresser, en leur offrant une belle expérience sportive », conclut le président du C.D. 68, Jean-Luc CARDOSO. « En cela, je remercie chaleureusement notre partenaire Flor’FM et Antoine ROTOLO pour leur précieuse contribution ! Sur ce type de manifestation, c’est notre avenir que l’on prépare…».

 

Classements :

Equipes benjamines : 1. Espérance Wettolsheim 2. A.C.S. Peugeot-Citroën Mulhouse 3. Kano-Huningue

Equipes benjamins : 1. Masevaux 2. A.C.S. Peugeot-Citroën Mulhouse 3. A.M. Colmar 3. Dojo Altkirch

Equipes minimes garçons : 1. Espérance 1893 Mulhouse 2. A.M. Colmar 3. Dojo Altkirch 4. Avenir du Florival 5. Kano-Huningue

 

 

Compositions des équipes championnes du Haut-Rhin 2017, victorieuses du Challenge Flor’FM :

 

Equipe Benjamines de WETTOLSHEIM : Flore CHIFFAUDEL (Masevaux), Mariella JULIANS (A.M. Colmar), Margaux TARCY (Wettolsheim), Marion KIEFFER (Wettolsheim), Shanone BUTSCHER (Wettolsheim) et Mathilde PACAUD (A.M. Colmar).

 

Equipe Benjamins de MASEVAUX : Benjamin ETTERLEN-TASSOT (Masevaux), Noa KOENIG (Masevaux), Aymeric PHILIBERT (Masevaux), Pierre VELOTERI (Masevaux), Arthur GODIN (Masevaux), Enzo PUSCA (Masevaux), James BACHER (Sierentz) et Tom STOESSER (Dojo Altkirch).

 

Equipes Minimes garçons de l’ESPERANCE 1893 MULHOUSE : Lamine BOUZIANE, Wassime LABIOD, Ayoub BELKAHLA, Louaye BEN YOUNES, Mouhamed BOURAHLA, Amine KACI, Ayoub ERRTIMI, Chahine AISSANI et Walid ERRTIMI (tous Espérance 1893 Mulhouse).

 

 

Ci-contre les résultats complets : Classements - Poules et tableaux

 

Thumbnail image

Il arrive que le judo devienne complexe en matière d'orientation. Même les combattants s'y perdent parfois...

 

Article rédigé par Isabelle GEIGER le 28 mai 2017 à 11h45.