Accueil Le Judo Adapté Regroupement judo adapté

postheadericon Regroupement judo adapté


Ambiance joyeuse à Huningue !

 

26 judokas se sont retrouvés ce samedi 29 avril 2017 au dojo du Judo-Club Kano Huningue pour le traditionnel regroupement départemental de judo adapté, préparatoire aux championnats de France (Rouen les 5, 6 & 7 mai 2017). L’occasion pour ces sportifs, enjôleurs et enjoués, de partager quelques séquences techniques, mais aussi ludiques, dans la bonne humeur…

Thumbnail image

  Un groupe bien sympathique, ravi de se retrouver et de partager cette séance...

 

Une journée peu ordinaire en fait, pour un public qui l’est tout autant. Réaliser deux séances de judo sur un seul et même jour, peu d’entre eux ont pareille expérience. Principal objectif visé, se retrouver, s’entraîner tous ensemble, et créer une véritable dynamique de groupe. Sur le tapis, des judokas du club local (Judo-Club Kano Huningue/Bulle d’Air Bartenheim), du Judo-Club Mifune Richwiller/Cercle Judo Rixheim/l’Envolée de Lutterbach, mais aussi, et pour la toute première fois, de la toute jeune section du Judo-Club d’Aspach-le-Bas/I.M.E. de Dannemarie.

Thumbnail image

Allier l'utile à l'agréable, sans perdre de vue la notion de plaisir...

 

Un rassemblement opportun afin d’aborder la prochaine échéance sportive dans les meilleures conditions. Le travail proposé tout en progression, tant sur le plan du rythme qu’au niveau des contenus, s’avère nécessaire pour faire rentrer chacun des participants dans la séance même, accrocher l’attention, donner envie de s’investir physiquement, voire d’aller au-delà de sa petite zone de confort. Tâche d’autant plus délicate car la grande majorité d’entre eux découvraient les lieux, ainsi que de nouveaux partenaires d’entraînement et des enseignants inhabituels. L’encadrement de ce regroupement était constitué d’Isabelle GEIGER, responsable de la section de judo adapté d’Huningue, assistée de Jean-Paul HOPPE, responsable de la commission « Judo Adapté » du Comité du Haut-Rhin de Judo, d’Estelle GASSER, éducatrice et assistante judo à l’Envolée de Lutterbach et de Françoise MIEHLE, assistante judo à Huningue.

En ouverture de ce « stage », juste après un bon réveil musculaire et une phase d’échauffement axée sur la motricité et la coordination, puis quelques éducatifs, place au tachi-waza, avec travail en déplacement, exécution de techniques de renversements en pas chassés, forme o-soto-otoshi et kubi-nage. Une activité intense, mobilisant l’attention et la concentration, où tous ont donné le meilleur d’eux-mêmes. Fin de cette première partie sur quelques séquences/jeux d’opposition, puis rappel des principes du judo, des règles de base de l’arbitrage et de son vocabulaire, ainsi que quelques conseils pour aborder sans stress l’échéance nationale à venir…

Thumbnail image

Un repas certes pas vraiment diététique, mais l'essentiel est ailleurs...

 

La pause de midi, salutaire, a permis à tous de souffler un peu, de reprendre ses esprits, et de partager de bien savoureuses pizzas offertes par le club de Huningue, dans une ambiance chaleureuse et amicale. Le club organisateur de ce regroupement, ayant appris il y a quelques jours qu’il ne pourrait finalement pas participer aux championnats de France, a toutefois tenu à maintenir cette action originale, tant pour sa convivialité que pour son apport auprès des pratiquants. « C’est toujours un plaisir d’accueillir ces judokas », précise le président du Judo-Club Kano, Guy SAUBOIS, ravi du nombre de participants. « Je suis surtout content qu’il y ait autant de monde, et que les trois associations haut-rhinoises aient joué le jeu. Ces rencontres constituent un moment privilégié pour tous, nous aurions tort de nous en priver. Les principaux bénéficiaires sont les sportifs, alors autant faire en sorte qu’ils puissent se faire plaisir, dans un cadre adapté et propice à leur bien-être. Surtout, je souhaite que nombre d’entre eux reviennent des championnats de France avec des médailles ! ».

A l’issue du déjeuner, durant lequel l’encadrement (comme toujours), s’est révélé plus indiscipliné que les élèves (rien de bien étrange en fait…), les judokas étaient invités à participer à quelques séquences ludiques, jeux de ballons entre autres, histoire de se dégourdir les jambes, ou de faire les clowns en voulant imiter Christiano RONALDO…

 Thumbnail image

CR7 ? Presque... Le roi Arthur dans ses oeuvres !

 

L’après-midi, quant à elle, était consacrée au ne-waza, avec quelques éducatifs, puis séquences techniques orientées sur tate-shiho-gatame et ushiro-gesa-gatame, avec mise en application lors de randoris. Malgré la fatigue, tous ont activement participé aux différentes séquences, et ont fait preuve d’une remarquable volonté et détermination dans leur engagement. « Ça fait plaisir de les voir comme cela ! », constate Jean-Paul HOPPE, tout sourire. « Ce travail est bienfaisant pour eux, et permet de rehausser leur niveau. Le contenu paraît à la fois simple mais aussi complexe. Pour autant, les exercices restent à portée de tous. Ils exigent une concentration certaine et améliore leur niveau d’exigence. Je suis content de les voir aussi attentifs et réceptifs ! ». Et de compléter, « surtout, je suis très heureux que le groupe se soit étoffé, avec la venue de quelques élèves d’Aspach-le-Bas. De tous ceux qui étaient présents aujourd’hui, quelques-uns ne participeront pas au championnat national. Pour autant, ils étaient présents, et se sont également fait plaisir. Il est important d’ouvrir ce regroupement aux autres judokas, pas seulement à ceux qui font de la compétition. Cela leur permet de sortir de leur cadre habituel, de leur routine. Après tout, cet entraînement de « masse » est bénéfique pour eux, et il va falloir développer cela… ».

Thumbnail image

Une séquence "randori" que chacun a vécu intensément...

 

En attendant, toutes et tous ont vécu une journée mémorable. Et même si ces échanges, parfois intenses, ont généré beaucoup de sueur, c’est tout sourire que les judokas ont quitté le tatami, visiblement ravis d’être sortis de leur bulle, et d’avoir été amenés, parfois, à se dépasser... Reste pour eux à concrétiser le week-end prochain à Rouen, pour les championnats de France. Ils seront une quinzaine de représentants Haut-Rhinois à rêver de médaille. Et si l’on se réfère aux années passées, les récoltes sont souvent généreuses…

 

Un grand merci en tout cas au Judo-Club Kano et à son président, Guy SAUBOIS, pour son accueil. Un grand merci également aux judokas pour leur investissement, aux intervenants pour leur accompagnement, mais aussi aux nombreux parents présents, pour leurs précieux coups de mains !

Thumbnail image

A l'issue de la journée, les judokas du Judo-Club Mifune Richwiller/l'Envolée de Lutterbach ont reçu leurs nouvelles ceintures. L'occasion pour eux de poser avec... Teddy RINER !


Article rédigé par Isabelle GEIGER le 30 avril 2017 à 9h30.