Accueil Le Jujitsu Stage Taïso / Jujitsu

postheadericon Stage Taïso / Jujitsu

Thumbnail image

 

Elargir les contenus d'enseignement...

 

Pour la toute première fois, notre Comité Départemental proposait un week-end spécifique sur le taïso. Au dojo de Rixheim les 21 & 22 octobre 2017, une action pédagogique réservée aux enseignants avant tout, mais aussi ouverte à tous les licenciés. L’occasion de découvrir et d’acquérir des outils indispensables à la conduite de séances, quelques soient leurs orientations (judo, jujitsu, remise en forme, préparation physique), visant à élargir les champs de compétence…

Thumbnail image

Le groupe du samedi après-midi, en présence du président du C.D. 68, Jean-Luc CARDOSO (à gauche).


Une démarche initiée par la commission féminine départementale, pilotée par Sandrine BRUGGER, en vue de fournir des éléments pédagogiques concrets, essentiels pour l’essor et le développement de notre discipline. « Il est important de proposer pareille intervention auprès de nos enseignants et pratiquants », prévient le président du Comité du Haut-Rhin, Jean-Luc CARDOSO. « L’idée est de fournir des outils supplémentaires afin d’animer les cours. Cyrille (WAHRHEIT) est le référent « taïso » fédéral, mais aussi sur le Grand Est. Il est à la pointe dans ce domaine, mais pas seulement. Je suis très heureux et fier de l’accueillir chez nous ! ».

Thumbnail image

Cyrille WAHRHEIT, un expert de la préparation physique...


Une invitation aussi, en quelque sorte, à sortir des sentiers battus, sortir de schémas parfois restrictifs, et s’ouvrir à des approches autres. Comment séduire, attirer de nouveaux pratiquants, puis les fidéliser ? La réponse se trouve, et tout le monde en est largement convaincu, dans l’enseignement en lui-même, tant dans sa composante qualitative que dans sa diversité. Qu’est-ce qu’une pédagogie de valeur ? La qualité de la transmission des savoirs est bien sûr essentielle. Offrir des contenus variés, complémentaires les uns des autres, est une autre affaire. Tels étaient les principaux motifs d’intervention de Cyrille WAHRHEIT, 6ème dan, diplômé d’Etat en judo, titulaire du B.E. HACUMESE (préparation physique), B.E. activités physiques pour tous, six fois champion de France de body-building et ancien champion du Monde de body-fitness (2003). Une pointure dans ce domaine lié à la culture physique, qu’il a admirablement su coupler avec la pratique du judo. Prédestiné à une carrière de professeur de sport, il décide finalement de s’investir pleinement dans le judo, et plus particulièrement dans la préparation physique. « Je me suis vite rendu compte que les judokas, lorsqu’ils sont blessés ou lorsqu’ils arrêtent la compétition, pensent que le judo c’est terminé », analyse le technicien. « L’idée était de leur proposer des alternatives, basées sur des échauffements spécifiques ou des étirements, avec ou sans accessoires. Dans ce cadre, j’interviens plus sur la notion de bien-être et de santé que sur l’aspect compétition « judo ». Sur le bord des tatamis souvent, des parents, des novices, sont séduits par cette approche. Ils sont parfois désireux de monter sur un tapis, mais ils ne veulent surtout pas se faire mal, et n’envisagent pas une pratique compétitive. C’est comme cela que j’ai développé l’activité taïso dans mes cours, en proposant à un large public, sans limite d’âge, des séances d’une heure avec de la P.P.G. notamment. Le succès est au RDV, et le phénomène prend de l’ampleur… ».

Thumbnail image

L'usage d'outils divers, comme ici l'élastique, permet d'agrémenter des séquences ciblées, orientées jujitsu, judo ou autre...


Qu’est-ce au juste le taïso ? Il s’agit d’une méthode d’entretien et de renforcement musculaire, dont la vocation est de développer le système cardio-respiratoire, mais aussi d’améliorer la motricité et la coordination. Dans le cadre du judo/jujitsu, cette pratique s’inscrit pleinement dans le système pyramidal de la progression française d’enseignement. De la base, vers le geste sportif. Comment concevoir chez un judoka la réalisation d’un uchi-mata ou d’un ura-nage efficace sans un minimum de capacités physiques, combinant postures, force, puissance, vitesse, souplesse et amplitude gestuelle ? Comment mener les tout jeunes pratiquants vers une approche des randoris sans un minimum d’acquisitions en matière d’équilibre/déséquilibre, d’habiletés techniques fondamentales ? « Le taïso est une méthode de préparation du corps à l’activité physique », développe Cyrille. « Cette activité peut être du judo, du jujitsu, ou toute autre A.P.S. Ici à Rixheim, nous avons un public hétérogène, avec des jeunes, des moins jeunes qui ont de l’expérience, des judokas en formation, qui préparent un grade, des enseignants qui viennent chercher des billes pour alimenter leurs cours, ou des personnes tout simplement désireuses de passer un bon moment de sport dans la convivialité. Sur les deux jours, j’ai volontairement abordé des thèmes différents, répondant aux besoins de chacun… ».

Thumbnail image

La ceinture de judo, formidable outil pédagogique, utilisée ici comme éducatif pour les seoi-nage...


Durant tout le week-end, des exercices à foison ont été proposés, élargissant considérablement le domaine de prérogative, applicables dans tous les cours, pour toutes les catégories d’âge, avec ou sans matériel, offrant une large palette d’outils souvent simples, mais hautement efficaces. L’idée étant également, pour un public débutant, de le guider vers la pratique du judo, en l’amenant progressivement à s’approprier les différentes habiletés et construire petit à petit, inconsciemment souvent, les conditions idéales à ses futurs apprentissages. De nombreuses séquences, seuls ou à deux, ont permis aux stagiaires de se familiariser avec de multiples usages de la ceinture, de matériel diverse et varié (élastiques, serviettes, balles, bâtons, manches à balais, …).

Thumbnail image

Tous les moyens sont bons pour... s'amuser !

 

L’occasion également de découvrir la richesse et l’attrait des circuits-training, ou l’emploi de la musique pour imprimer un tempo, permettant de jouer sur les rythmes, temps de travail et de récupération. Une séquence de jujitsu combat était abordée le dimanche matin, encadrée par nos experts départementaux Harry HERBAUT (6ème dan) et Bernard BURGUNDER (5ème dan). De quoi largement satisfaire les heureux auditeurs, ravis des belles opportunités ainsi fournies pour s’élever et progresser. « Ces interventions étaient ultra riches et très variées ! », souligne Sandrine BRUGGER, responsable de la commission féminine, grande instigatrice de ce regroupement. « Comme l’a indiqué Cyrille, il s’agissait de nous donner des billes pour alimenter nos cours. Cette richesse et cette diversité a plu à tout le monde. Les moments d’échanges et de partage nous ont permis d’obtenir de nombreuses réponses, avec un intervenant ouvert, à l’écoute de nos besoins. C’est hyper positif ! ». Sandrine, enseignante dans une toute petite structure (Zillisheim), titulaire d’un C.F.E.B., prépare cette année son C.Q.P. Dans son club, elle intervient dès l’âge de 5 ans, jusqu’aux adultes. Il lui faut en permanence adapter les contenus à son public, et répondre aux attentes de chacun. Pas toujours évident. « Les exercices proposés sur ce stage sont accessibles à tous », complète-t-elle. « A moi désormais de puiser dans ce formidable vivier de possibilités pour agrémenter mes prochaines séances ! ».

Thumbnail image

Pour Sandrine, l'usage des élastiques offre de nombreuses variables, et  permet de gagner en efficacité dans bien des secteurs...


Au final, un week-end ultra instructif, et une première couronnée de succès, qui sera reconduite l’an prochain. Une formation d’une utilité certaine, voire vitale, que chaque enseignant se devrait impérativement de suivre. L’avenir et le développement de notre discipline, qu’on le veuille ou non, passera par la diversification et l’adaptabilité de notre enseignement. En ce sens, un grand merci à nos trois formateurs pour leurs précieuses interventions, leur disponibilité et leur gentillesse !

Un grand merci également au Cercle Judo Rixheim pour la mise à disposition de leur magnifique dojo !


Article rédigé par Isabelle GEIGER le 22 octobre 2017 à 18h.