Accueil Les compétitions 1/4 de finale Cadet(te)s

postheadericon 1/4 de finale Cadet(te)s

 

Un cru 2018 intéressant…

 

Le championnat du Haut-Rhin cadet(te)s, premier échelon des championnats de France, s’est déroulé ce samedi 3 février 2018 au dojo du Centre Sportif de Mulhouse. Quelque 72 judokas (14 filles et 58 garçons) se sont disputé les podiums, mais aussi les qualifications pour les prochaines ½ finales.

Thumbnail image

Landry BERNHEIM confirme son titre de l'an passé. Il aura cependant fort à faire en finale des - de 66 kg face à un cadet 1ère année, Nathan DUSEHU...

 

Cette première échéance de la catégorie d’âge permet surtout, en ce début d’année, d’établir un état des lieux, et de mesurer les forces en présence. Seul bémol, et non des moindres, la chute du nombre participants. « On déplore la désaffection de beaucoup de trop de judokas », reconnait le président du Comité du Haut-Rhin, Jean-Luc CARDOSO. « C’est embêtant, car ça fait moins de combats pour ceux qui viennent, et ce n’est pas intéressant lorsque l’on n’est qu’à deux ou trois dans une catégorie de poids. Le judo est un sport individuel, qui se fait collectivement. Il faut de l’effectif et de l’opposition pour progresser. C’est vraiment dommage… ».

Thumbnail image

Corentin MAIRE aura raison de Ya-Sin BOUNOUADAR en finale des - de 60 kg...

 

Pour autant, nombre de jeunes, encore minimes l’an passé, sont devenus « cadet(te)s au 1er janvier. Une génération talentueuse, venue au C.S.R.A. sans complexe aucun, bien décidée à bousculer une hiérarchie départementale certes solide, mais non dépourvue d’opportunités à saisir. Parmi les valeurs sûres du judo départemental, notons les belles prestations de Manon KNIBIHLER (Masevaux) en – de 57 kg, Mélaine LAURENCOT (Masevaux) en – de 70 kg,  Cheik Ousseid MERAH (Val D’Argent) en – de 46 kg, Landry BERNHEIM (Pfastatt) en – de 66 kg,  Liam KIEFFER (Guebwiller) en – de 73 kg, Hugo MAYER ((Guebwiller) en – de 81 kg, Imrane BENRABAH (Espérance 1893 Mulhouse) en – de 90 kg et Baptiste LIROT (Kano-Huningue) en + de 90 kg, tou(te)s cadet(te)s 2ème ou 3ème année. Des judokas qui ont déjà prouvé leur potentiel à ce niveau de compétition, et qui confirment pour la grande majorité leur statut de leader. C’est le cas notamment de Corentin MAIRE (Dojo Altkirch), brillant vainqueur en – de 60 kg. Le judoka, pensionnaire du Pôle Espoirs de Strasbourg, sort nettement du lot, même face à un redoutable Ya-Sin BOUNOUADAR (A.M. Colmar), au judo accrocheur. « Sur ce genre de compétition, il faut surtout éviter de faire des bêtises ! », indique l’Alkirchois à l’issue de sa finale victorieuse. « Une erreur est vite arrivée, et on peut se faire sortir prématurément. Il est important de rester concentré et de se mobiliser aux moments opportuns ». Le jeune homme, en première « S », n’a rien perdu de sa motivation malgré un planning bien chargé. Les horaires aménagés (1ère et terminale sur trois ans) lui laissent toutefois le temps de s’entraîner comme il le souhaite. « Les entraînements au Pôle lui sont très bénéfiques », complète son père, Christophe MAIRE, également professeur de judo. « Surtout, son club lui permet de faire de nombreux tournois de haut-niveau. Et il y a une sacrée différence par rapport à ici. Sur cette première étape, on valide. Mais après, ce ne sera pas la même affaire… ». Et de rajouter, « Corentin a de nombreux points forts, comme le kumi-kata et une excellente condition physique. C’est un jeune très motivé, et très serein aussi. Mais en demi-finale, ce sera le coup de poker. Ça passe ou ça casse, tout est possible ».

 Thumbnail image

Ayoub BELKAHLA étrennait son titre de champion de France "minime" ce samedi...

 

Parmi les nouveaux venus dans la catégorie d’âge, nombre d’anciens minimes, qui ont notamment fait partie des sélections pour la coupe de France par équipes de départements. Des jeunes dont la présence aux avant-postes ne surprend pas, comme Romane ESCRICH (Val d’Argent) en - de 40 kg, Aya LOUCHENE (Espérance 1893 Mulhouse) en – de 44 kg, Jade VALIBOUSE (Kano-Huningue) en – de 48 kg, Loan KREBS (Wintzenheim) en – de 63 kg, Sarah MEAL (Fessenheim) en + de 70 kg, Malo GATIGNOL (A.M. Colmar) en – de 55 kg et Youcef BELKAHLA (Espérance 1893 Mulhouse) en – de 50 kg. Ce dernier, champion de France "minime" en décembre dernier et tête d’affiche de ces championnats, avait à cœur de confirmer son leadership, malgré une courte pose médicale courant janvier (intervention chirurgicale à la joue). Le Mulhousien, à son rythme, a su déjouer les attaques de ses adversaires, même les plus coriaces, comme Maxime IGNACZAK (Guebwiller), petit gabarit tonique et batailleur, venu des – de 46 kg. « Être cadet ne change rien à mes objectifs », admet le vainqueur. « Pour moi, l’important est la gagne. Bien sûr, ce n’est pas facile de combattre en finale face à un camarade. Avec Maxime, on se connait bien (les deux sont au Pôle Espoirs de Strasbourg). Mais c’est comme ça. Après, ce qui me motive, c’est la perspective d’atteindre les France. J’ai la chance au Pôle d’avoir les outils qui me sont nécessaires pour progresser. Ça donne aussi envie d’aller plus loin… ». « Ayoub vient juste de reprendre le judo », précise Benjamin NICOT, l’un de ses entraîneurs de club. « On est sur un schéma de reprise, en douceur. Aujourd’hui, il a quelques petites lacunes au niveau de la condition physique. Mais sur le plan technique, il a un très bon sens du placement, et du judo en général. Ici, ce n’est que le premier échelon, il prend ses marques afin de se mettre en confiance. Ce n’est que sa première année « cadet », il est là pour découvrir et se faire plaisir. L’objectif qu’il s’est fixé est d’aller aux France, pour faire un podium. On va faire en sorte qu’il l’atteigne… ».

Thumbnail image

Lorsque deux "potes" s'affrontent, ce n'est pas pour se raconter des vannes...


Un cru 2018 finalement intéressant, avec des valeurs montantes, à suivre. « On a des judokas prometteurs », conclut Jean-Luc CARDOSO. « La qualité est là. Dans le lot, nous avons des jeunes qui ont du potentiel pour le niveau régional. Surtout, j’espère que certains parviendront à s’exprimer pour atteindre le championnat de France ! ». Tous les podiums du jour sont qualificatifs pour les phases régionales, ainsi qu’un quota supplémentaire (la liste complète sera diffusée sur notre site internet au courant de la semaine). Les qualifiés pourront ensuite tenter leur chance soit le 24 février à Épinal (88), soit le 11 mars à Saverne (67). Il s’agira de décrocher un billet pour le niveau national.

Thumbnail image

Malo GATIGNOL, un colmarien à suivre également...


Malgré un effectif limité, l’après-midi a fourni de belles empoignades, et livré de bien sympathiques champions, en présence de l’Adjoint aux Sports de la Ville de Mulhouse, Beytullah BEYAZ. Un grand bravo à l’ensemble des qualifi(e)s, et bonne chance à eux pour la suite !

 

Ci-contre les résultats : Poules et Tableaux Cadettes - Poules et Tableaux Cadets - Classement Cadettes - Classement Cadets

 

Article rédigé par Isabelle GEIGER le 4 février 2018 à 11h30.